LE PROJET

SmartRelax est un objet connecté qui s'intègre dans n'importe quelle chemise ou pull. Il vous préviendra lorsque votre posture est mauvaise, et vous proposera des massages pour vous aider à vous détendre.

DOSSIER DE RECHERCHES

Ce dossier contient les premières phases: il étudie le champ de recherche, la cible, et présente les premiers personas.

Consulter le fichier PDF

Vu le champ de recherche, le logo de SmartRelax nécessitait une typographie qui soit arrondie. J'ai d'abord basé mon choix sur la "Luna ITC", mais son aspect haut et étroit a donné à la "Quaver Sans" un avantage.

Premiers tests du logo

Cependant, cette dernière se trouvait trop condensée et le dessin de certaines lettres laissait à désirer. De plus, il y avait un besoin fondamental de respiration. Mon choix s'est alors porté sur un mix entre la "GeoSans" et "l'Intro", arborant des couleurs qui laissent place à un sentiment de légèreté et de sérénité. Chaque lettre, ainsi que le kernel, ont bien évidemment été retravaillés.

Composition du logo final

CODE & FONCTIONNEMENT

SmartRelax se compose de deux parties distinctes : la première, qui se situe dans le dos, est le capteur qui détermine la courbure de celui-ci. Il est accompagné de servomoteurs qui masseront la personne selon des mouvements bien définis. La deuxième, qui se situe au poignet, est une diode qui s'allume quand un massage est disponible. Il suffit à l'utilisateur de faire une pression à ce niveau pour lancer le massage. (Dans le meilleur des cas, cette deuxième partie devrait se passer sur smartphone ce qui est beaucoup plus aisé. Je n'ai cependant pas pu aller jusque là pour des raisons techniques.)

Circuits Sur le circuit ci-joint, les servomoteurs ne sont pas indiqués. Il s'agit simplement de détecter la courbure du dos et d'envoyer un signal

Contrairement à celui du dos (et dans un souci de miniaturisation), le système utilisé dans le bras est un iteaduino Tiny.

Jetons un œil au code maintenant. Pour que les deux parties communiquent ensemble, j'utilise une librairie qui s'appelle "VirtualWire". Très simple d'utilisation, il suffit de l'inclure et d'appeler les fonctions correspondantes. Commençons par la partie réceptrice du message, à savoir la diode.

Code de la partie réceptrice

Comme je vous le disais ! Simple non ? J'appelle la fonction "vw_rx_start()" pour lancer le process de reception du message, puis dans la "loop()" je reste en écoute grâce à la fonction "vw_wait_rx()". On vérifie simplement si la première lettre du message reçu est un 'O' (pour Oui) ou un 'N' (pour Non), et on agit sur la diode. La fonction "RGB(int R, int G, int B)" permet simplement de faire des transitions fluides entre les différents états de la diode.

Mais observons la partie émettrice maintenant, à savoir celle située dans le dos.

Code de la partie émettrice

Grâce au capteur Flex (qui comme son nom l'indique, est un capteur de flexion), je récupère cette valeur avec la fonction (basique d'Arduino, à savoir) "analogRead()". Il suffit ensuite de la "mapper", c'est-à-dire, de la ré-étalonner vers une autre fourchette de valeurs (en conservant la proportionnalité, ce que fait la fonction "map()") et de définir si cette nouvelle valeur est "néfaste" pour le dos de l'utilisateur. Selon la valeur, on envoie le message "OUI" ou "NON" à la partie réceptrice, en utilisant la fonction "vw_send()" de la librairie précédente !

Consulter le code

CONCLUSION

Vous avez pu voir dans le dossier de recherches ce qu'était un massage et qu'il en existait plusieurs sortes (du plus fréquent en Occident, à savoir le massage suédois, aux plus insolites !), et pour quelles douleurs ils étaient utilisés. Ils ont une influence aussi bien psychologique que physique, et sont pratiqués dans des buts différents. Il est conseillé de voir un professionnel pour les massages thérapeutiques, tandis que les massages relaxants, qui sont fait à but préventif, peuvent être pratiqués par n'importe qui ayant un peu de tact. Cependant, un des gros points faibles de SmartRelax est le manque de contact physique, qui peut avoir une importance capitale dans la remise en condition d'un patient. C'est pourquoi ce projet ne permet que de se soustraire à quelques douleurs physiques, d'augmenter la libération d'endoctrine dans le cerveau, et d'améliorer la qualité du sommeil. (Autrement dit, c'est un objet qui est uniquement préventif !) De plus, la cible est extrêmement large puisque par exemple, "10% de la population mondiale souffre de douleurs lombalgiques, et sont à l’origine d’un tiers des invalidités provoquées par le travail". Enfin pour finir, la création de personas et la mise en place de leur storytelling m'a permis de mieux déterminer les fonctionnalités de l'objet, tout en gardant en vue l'objectif. La phase IDEATE m'a permis de voir les différentes solutions qui existaient pour mettre en place ce projet.

LE MOT DE LA FIN

Voilà ! J'espère que ce projet vous aura plu et que vous l'aurez trouvé intéressant ! Vous avez maintenant une bonne raison de réclamer un massage à vos proches (:

La photo utilisée pour la couverture est la propriété d'Oleg Evseev.

Attention : il se peut que le code ne fonctionne pas sur votre support ! Il est simplement mis à disposition afin que vous puissiez en comprendre la logique.

SmartRelax est la propriété de son auteur, et ne saurait être utilisé, reproduit, représenté, ou utilisé sans son accord préalable et explicite.